Crabe royal (du Kamtchatka)

Patalithodes camtschaticus


guidedesespeces.org/fr/crabe-royal-du-kamtchatka
  • Atlantique Nord-Est des côtes norvégiennes à celles d'Afrique occidentale

  • Casier
  • Filet

  • Nederlands
  • English
  • Français

Dernière mise à jour : juillet 2018

 

Un nouveau crabe est apparu au début des années 2000 à l’étal des poissonniers en Europe. Il s’agit du crabe royal ou crabe rouge de Norvège (Paralithodes camtschaticus) plus connu sous le nom de « crabe du Kamtchatka », du nom de sa région d’origine. Cette espèce originaire du Pacifique Nord a été introduite dans l’Atlantique Nord par des scientifiques russes dans les années 60. L’espèce s’est bien acclimatée aux eaux froides de la mer de Barents : son abondance et sa zone de distribution n’ont depuis cessé de croître. En 1979, les premiers individus ont été pêchés dans les eaux norvégiennes, à l’ouest de leur zone d’immersion. La pêche a démarré à un stade expérimental en 1994, avec un quota de 11 000 crabes partagé entre Russes et Norvégiens. En 2002, cette pêche a pris une dimension commerciale et une réglementation a été mise en place. Les Norvégiens ont opté pour un système de quota par navire et les Russes pour un système de licence.

 

La ressource est gérée conjointement par les Norvégiens et les Russes. La taille minimale de capture est de 130 mm pour les deux sexes sur la zone se situant à l’Est du 26ème méridien Est, mais le quota est plus faible pour les femelles. En Norvège, seuls les navires côtiers de petite taille (entre 7 et 15 mètres) peuvent participer à cette pêche.

 

La pêche illégale est très importante en Russie. La pêcherie russe est en cours d’évaluation pour obtenir la certification MSC. Si la certification est obtenue, cela permettrait d’améliorer la traçabilité des produits, du bateau à l’assiette, et ainsi de limiter le risque de pêche illégale pour les produits certifiés.

 

Une espèce invasive

Les impacts sur l’environnement, y compris sur les populations de proies de cette espèce introduite, ne sont toujours pas connus avec précision à ce jour. Sa propagation se poursuit d’année en année vers l’Ouest mais elle est très faible audelà du Cap Nord (Norvège).


La Norvège autorise le prélèvement sans limite à l’ouest de la zone soumise à quotas afin de limiter l’extension de sa population vers l’Ouest. Les individus pêchés au sud des Îles Lofoten sont vraisemblablement liés à des remises à l’eau accidentelles. Des dégradations sur les filets et les lignes des pêcheurs ont également été reportées. Ce crabe de dimension impressionnante peut atteindre 10 kg et mesurer 1,5 mètre d’envergure. Il est importé en Belgique, en France et en Suisse, principalement sous forme de pinces non décortiquées.

 

 

À RETENIR

  • Le crabe royal est principalement pêché par la Norvège et la Russie.
  • Originaire du Pacifique, les conséquences de son introduction en Atlantique Nord sont pour l’instant difficiles à évaluer.
  • La ressource est abondante et sa gestion est strictement réglementée. La consommation du crabe royal peut donc être recommandée.
  • Privilégiez le crabe royal en provenance de Norvège ; la pêche illégale étant importante dans certaines zones de Russie.