Lieu noir

Pollachius virens


guidedesespeces.org/fr/lieu-noir
  • Atlantique Nord-Est
  • Chalut de fond
  • Ligne

 


  • Nederlands
  • English
  • Français

Dernière mise à jour : juillet 2018

 

Le lieu noir, également appelé « colin lieu » quand il est surgelé, appartient à la famille des gadidés, comme le cabillaud, le lieu jaune, le merlan et l’églefin. Il évolue en large banc en Atlantique Nord-Est et Atlantique Ouest. Ce poisson grégaire vit dans les eaux côtières pendant sa phase juvénile avant de s’éloigner vers le large à partir de 3 ou 4 ans. On le trouve jusqu’à 400 mètres de profondeur. Il se rapproche des côtes au printemps et en été puis s’éloigne en profondeur en hiver. Le lieu noir atteint sa maturité sexuelle relativement tardivement, entre 4 et 7 ans selon les individus (à partir d’une taille de 55 cm ou d’un poids avoisinant 1,65 kg). Sa période de reproduction s’étale de janvier à mars. A l’âge adulte, il peut atteindre 130 cm. Le lieu noir peut vivre jusqu’à 25 ans.

 

Chalutiers hauturiers

Depuis une trentaine d’années, en dépit des fortes fluctuations de ses débarquements, cette espèce est importante pour l’industrie européenne des pêches, en termes de volumes débarqués, de chiffre d’affaires généré et d’approvisionnement en produits alimentaires de qualité. La pêche de lieu noir, pratiquée principalement par de gros chalutiers de pêche fraîche (France, Allemagne, Islande) ou des chalutiers congélateurs (France, Norvège, Islande), remonte aux années 70 avec des débarquements historiques qui ont dépassé, en Europe, les 500 000 tonnes annuelles (619 000 tonnes en 1976).

 

La Belgique importe 2 200 tonnes de lieu noir annuellement. La moitié de ces importations sont sous forme congelée, 32 % frais et 1 % transformé.
Les pêcheurs belges pêchaient plus de 3 000 tonnes par an de lieu noir en Islande entre les années 50 et 70 avant que les eaux islandaises ne soient interdites d’accès aux flotilles étrangères. Plus aucune pêcherie belge ne cible le lieu noir à l’heure actuelle.

 

 

 

Plusieurs stocks en Atlantique Nord-Est

Le lieu noir est présent dans l’Atlantique Nord-Est, du Groenland au nord du golfe de Gascogne.
Les produits commercialisés en Europe occidentale proviennent des stocks suivants :

 

Le stock d’Islande (zone Va) est exploité au niveau maximum durable depuis 2014.

Le stock du Plateau Féringien (zone Vb) est légèrement surexploité, sans que cela n’affecte la biomasse reproductive.

Le stock Ouest Écosse (zone VI), Skagerrak (zone IIa) et mer du Nord (zone IV) est exploité à un niveau durable depuis 2013 grâce à un plan de gestion commun entre l’Union européenne et la Norvège.

Le stock Nord-Est Arctique (mer de Barents et mer de Norvège en zones I et II) a connu une période de surexploitation entre les années 70 et 90. Un plan de gestion a été établi en 2007 par le ministère des pêches norvégien. Le stock est exploité à un niveau compatible avec une approche de précaution (le niveau du Rendement Maximum Durable est pour l’instant impossible à définir en raison du manque de données) depuis 1997 (à l’exception de la période de surexploitation entre 2010 et 2012). La pêcherie de lieu noir entraîne des prises accessoires ayant un impact non négligeable sur le stock de sébaste (Sebastes norvegicus).

 

Les principaux outils de gestion des stocks européens (UE et Norvège) de lieu noir sont :

 

• les TAC limitant les prises autorisées (119 184 tonnes au total en 2018) ;

• la taille des mailles des filets (fixée à 110 mm dans les eaux européennes et à 120 mm dans les eaux norvégiennes) ;

• la taille minimale de capture (fixée à 35 cm dans les eaux européennes pour tous les engins de pêche ; à 45 cm dans les eaux norvégiennes pour les chaluts, les filets droits et les filets maillants et à 40 ou 42 cm pour les sennes selon les zones de pêche).

 

 

 

À RETENIR

  • Après avoir été longtemps parmi les produits les moins chers du rayon marée, le lieu noir est devenu au cours de ces dernières années un produit de la catégorie « milieu de gamme », en termes de prix et d’image.
  • Les achats de lieu noir peuvent être recommandés excepté le lieu noir provenant du plateau Féringien, légèrement surexploité et celui du Nord-Est Arctique qui est à consommer avec modération (en raison des prises accidentelles de sébastes liées à l’activité de pêche).
  • Quinze pêcheries de lieu noir d’Atlantique Nord-Est sont certifiées MSC (dont des armements français : Euronor, la Compagnie des Pêches de Saint-Malo et la Scapêche).

À SAVOIR

Filet frais sans peau

En France, le lieu noir est principalement consommé frais, présenté à la vente sous forme de filet sans peau, et depuis peu sous forme de pavé ou de dos sans peau. Il est également disponible surgelé en filet ou en pavé sans peau, ou encore en portion panée. Sous forme de filet salé, ou encore séché/salé, il offre une alternative au traditionnel « bacalao » fait à partir du cabillaud. Le lieu noir est très présent en France et en Belgique. Sa consommation annuelle, en équivalent poisson entier, avoisine 1 kg par an et par habitant.