Omble chevalier | Guide des espèces

Omble chevalier

Salvelinus alpinus


guidedesespeces.org/fr/omble-chevalier

Dernière mise à jour : juin 2020

 

Poisson d’eau douce de la famille des salmonidés, l’omble chevalier a colonisé la plupart des grands lacs européens à la période de la glaciation. Il affectionne les eaux froides et bien oxygénées. Vivant dans les eaux profondes (entre 20 et 70 mètres de profondeur), il fait l’objet d’une exploitation professionnelle en bateau dans les lacs alpins. L’omble est une espèce autochtone du lac Léman et du lac du Bourget.

 

L’omble chevalier est particulièrement prisé en Suisse, où il est vendu entier frais. De petits volumes de filets frais ou surgelés sont également commercialisés en France, à partir d’omble d’élevage en provenance notamment de Norvège mais aussi de France. Les populations d’omble chevalier dans les lacs de montagne sont fragiles. Ce n’est pas tant la pression par pêche que l’environnement écologique qui serait responsable de la faiblesse des stocks. L’augmentation de la température des lacs, y compris celle des eaux de grands fonds, leur serait défavorable. Par ailleurs, la bonne santé des stocks de brochets qui se nourrissent de juvéniles d’omble chevalier lui porte également préjudice. Des actions de repeuplement sont menées : les jeunes produits en élevage sont relâchés dans leur milieu naturel à quelques mois. Ils atteignent leur taille commercialisable entre 2 et 3 ans. La taille moyenne de l’omble chevalier est en général de 30 à 35 cm pour un poids de 400 g environ.

 

Sa pêche fait l’objet de règlements locaux. Ainsi, la taille réglementaire est de 30 cm sur le lac d’Annecy et le nombre de prises par pêcheur récréatif est limité à 4 par jour. La pêche y est interdite lors de la période de reproduction, du 19 octobre au 12 janvier. La production du lac Léman est la plus importante avec 60 à 90 tonnes par an, après un fort déclin dans les années 70. Les pêcheurs récréatifs sont limités à 4 poissons par jour, et la pêche est interdite du 19 octobre au 1er février.

 

La production européenne d’omble chevalier d’élevage est estimée à près de 6 000 tonnes, dont les trois quarts sont produits en Islande (4 454 tonnes en 2017). Cette espèce est consommée près des lieux de production.

À RETENIR

Consommez l’omble chevalier sauvage avec modération  en raison de l’impact des changements environnementaux  sur ses stocks. Vérifiez les conditions d’élevage des produits  issus de l’aquaculture.