Lieu noir | Guide des espèces

Lieu noir

Pollachius virens


guidedesespeces.org/fr/lieu-noir
  • Atlantique Nord-Est
  • Chalut de fond
  • Chalut pélagique
  • Filet maillant
  • Ligne
  • Senne
  • Aucun élevage

Dernière mise à jour : janvier 2022

 

BIOLOGIE 

  • FAMILLE : Gadidae.
  • TRAITS DISTINCTIFS : Corps allongé et aplati latéralement, tête pointue, mandibule légèrement proéminente, ligne latérale de coloration claire et droite.
  • HABITAT : Espèce démersale qui vit en pleine eau ou près du fond, de la côte jusqu’à 200 m de profondeur.
  • ALIMENTATION : Crustacés et poissons.
  • MATURITÉ SEXUELLE : 55 cm (de 4 ans).
  • PÉRIODE DE FRAI : De janvier à avril.
  • LONGÉVITÉ : 25 ans.

 

Le lieu noir est un poisson grégaire qui vit dans les eaux côtières pendant sa phase juvénile avant de s’éloigner vers le large à partir de 3-4 ans.

 

Lieu noir ou lieu jaune ?

 

Le lieu noir possède une ligne latérale droite au niveau des nageoires pectorales, de couleur plus claire.

 

PÊCHE 

Le lieu noir est une espèce commerciale importante pour l'industrie de la pêche européenne en termes de volumes débarqués et de chiffre d’affaire généré.

Dans l’Atlantique Nord-Est, le lieu noir est principalement capturé par des chalutiers congélateurs (Norvège, France, Islande) et par des chalutiers hauturiers débarquant du poisson frais (France, Allemagne, Islande). La principale saison de pêche a lieu de février à mai. Dans l’Atlantique Nord-Ouest, le lieu noir est exploité par les flottes des Etats-Unis et du Canada.

 

La flotte européenne représente 98 % des débarquements mondiaux de lieu noir (361 830 tonnes en 2018). La quasi-totalité des captures mondiales provient de l’Atlantique Nord-Est et principalement du stock Nord-Est Arctique.

 

Les débarquements français proviennent principalement du stock mer du Nord, Ouest Écosse, Skagerrak et Kattegat.

Les pêcheurs belges pêchaient plus de 3 000 tonnes par an de lieu noir en Islande entre les années 50 et 70 avant que les eaux islandaises ne soient interdites d’accès aux flottilles étrangères. Plus aucune pêcherie belge ne cible aujourd’hui le lieu noir.

 

 

 

 

ÉTAT DES STOCKS 

 

 

Stock en bon état (non dégradé et non surpêché) :

  • Nord-Est Arctique (mer de Barents et mer de Norvège ; sous-zones 27.1 et 27.2)
    • Biomasse reproductive en augmentation depuis 2011 et largement supérieure au seuil de durabilité.
    • Taux d’exploitation en baisse depuis 2011, compatible avec une approche de précaution et conforme au plan de gestion.
    • Prises accessoires de sébaste (Sebastes norvegicus).
    • Avis scientifique (plan de gestion) : limite de captures pour 2021 (≤ 197 779 t), en hausse par rapport à l’avis pour 2020.
  • Islande (division 27.5.a)
    • Biomasse reproductive largement supérieure au seuil de durabilité.
    • Taux d’exploitation en légère augmentation mais inférieur au RMD (2).
    • Avis scientifique formulé par l'institut islandais* : limite de captures pour la saison de pêche 2020/2021 (≤ 78 574 t), en diminution par rapport à l’avis pour 2019/2020.

Stocks non dégradés mais surpêchés :

  • Mer du Nord, Ouest Écosse, Skagerrak et Kattegat (sous-zones 27.4 et 27.6, et division 27.3.a)
    • Biomasse reproductive en légère baisse, juste au-dessus du seuil de durabilité.
    • Taux d’exploitation fluctuant et supérieur au niveau du RMD depuis 2017.
    • Avis scientifique (approche au RMD) : limite de captures pour 2021 (≤ 65 687 t), en diminution par rapport à l’avis pour 2020.
  • Îles Féroé (division 27.5.b)
    • Biomasse reproductive très légèrement supérieure au seuil de durabilité.
    • Taux d’exploitation en diminution mais encore supérieur au niveau permettant le RMD.
    • Avis scientifique (approche au RMD) : limite de captures pour 2021 (≤ 27 368 t) en diminution par rapport à l’avis pour 2020.

 

GESTION DES STOCKS 

En Atlantique Nord-Est, la pêche au lieu noir est encadrée par des TAC (1) et une taille minimale de capture. Des exceptions existent pour le stock des îles Féroé (aucun TAC n'a été fixé depuis l'introduction d'un système de gestion de l'effort de pêche en 1996) et pour le stock d’Islande (maillage minimal fixé, mais pas de taille minimale de capture).

Des plans de gestion pluriannuels existent pour les stocks suivants :

  • Mer du Nord, Ouest-Écosse, Skagerrak et Kattegat : ce stock est inclus dans le « plan de gestion pluriannuel pour les stocks démersaux de la mer du Nord , approuvé par l’UE en 2018. Ce plan n’a pas été ratifié par la Norvège. La taille des mailles des filets est fixée à 110 mm dans les eaux de l’UE et à 120 mm dans les eaux norvégiennes.
  • Nord-Est Arctique : plan de gestion établi en 2007, révisé en 2013, par le ministère des pêches norvégien.
  • Islande : plan de gestion mis en place en 2013.

 

Taille minimale de capture :

  • Au sein de l’UE :
    • Atlantique Nord-Est : 35 cm.
    • Skagerrak et Kattegat : 30 cm.
  • Autres
    • Norvège : 45 cm (chaluts) 40-42 cm (sennes selon les zones de pêche).
    • Îles Féroé : 45 cm.

 

TAC ET AVIS SCIENTIFIQUES

Stocks où les TAC suivent les avis scientifiques :

  • Islande (a).
  • Nord-Est Arctique (a). En 2018 et 2019, les prises déclarées ont été supérieures aux TAC et aux avis scientifiques.
  • Mer du Nord, Ouest-Écosse, Skagerrak et Kattegat (b).

 

 

 

CONSOMMATION 

Le lieu noir est principalement consommé frais, présenté à la vente sous forme de filets sans peau, et depuis plus récemment sous forme de pavés ou de dos sans peau. Il est également disponible surgelé en filets ou en pavés sans peau, ou encore en portions panées. Quand il est surgelé, le lieu noir est également appelé « colin lieu ». Sous forme de filets salés, ou encore séchés/salés, le lieu noir offre une alternative au traditionnel « bacalao », filet séché de cabillaud. Le lieu noir est le troisième poisson frais (après le saumon et le cabillaud) consommé par les ménages en France, avec une consommation moyenne de 0,7 kg/hab./an (en équivalent poids vif). La France importe du lieu noir frais principalement du Royaume-Uni.

 

MSC • Seize pêcheries (quinze opérant en Atlantique Nord-Est et une en Atlantique Nord-Ouest) sont certifiées (dont en France, le groupement de pêche Scapêche, Euronor et la Compagnie de Pêche de Saint-Malo).

 

 


 

* Marine and Freshwater Research Institute

 

(1) Total admissible de captures.

(2) Rendement Maximum Durable.

 

(a) Analyse faite pour l’année 2021.

(b) Analyse faite pour l’année 2020.

En raison du Brexit, les TAC pour 2021 pour les stocks partagés entre le Royaume-Uni et l’UE n’ont pas encore été fixés. Les TAC de 2020 ont été reconduits jusqu’au 31 juillet 2021, en attendant les accords de pêche entre l’UE et le Royaume-Uni. Mises à jour disponibles sur www.ethic-ocean.org

 

ÉLÉMENTS CLÉS

  • Le lieu noir est une espèce commerciale importante pour l'industrie de la pêche européenne.
  • Le stock d’Islande et celui du Nord-Est Arctique sont en bon état ; le stock mer du Nord, Ouest Écosse, Skagerrak et Kattegat ainsi que celui des îles Féroé sont surpêchés.
  • La pêcherie de lieu noir dans le Nord-Est Arctique entraîne des prises accessoires de sébaste (Sebastes norvegicus), dont le stock est en mauvais état (effondré).
  • Une grande différence existe entre la taille de maturité sexuelle et la taille minimale de capture.

RECOMMANDATIONS D'ACHATS

À privilégier : stock d’Islande.

 

À consommer avec modération : stock Nord-Est Arctique (stock en bon état mais prises accessoires de Sebastes norvegicus dont le stock est effondré et captures supérieures aux avis scientifiques).

 

Privilégiez les individus ayant une taille > à 55 cm, ou les grandes darnes/filets issus d’individus matures ayant eu le temps de se reproduire.

 

Privilégiez les individus pêchés à la ligne.

 

À éviter : stock mer du Nord, Ouest Écosse, Skagerrak et Kattegat ainsi que le stock des îles Féroé.