Poulpe | Guide des espèces

Poulpe

Octopus vulgaris


guidedesespeces.org/fr/poulpe
  • Océan Atlantique
  • Océan Indien
  • Océan Pacifique
  • Mer Méditerranée
  • Casier
  • Chalut à perche
  • Chalut de fond
  • Pot
  • Turlutte
  • Aucun élevage

 


Dernière mise à jour : janvier 2022

 

BIOLOGIE 

  • FAMILLE : Octopodidae.
  • TRAITS DISTINCTIFS : Tête massive, manteau large qui protège le stylet (reliquat de la coquille) et qui lie les bras (tentacules). Huit tentacules plus longs que le manteau et répartis autour de la bouche. Chaque tentacule peut compter plus de 200 ventouses.
  • HABITAT : Espèce démersale-benthique, qui vit sur le substrat rocheux (occasionnellement sableux), proche des côtes, jusqu’à 100 m de profondeur dans les eaux tempérées et tropicales du monde entier.
  • ALIMENTATION : Crustacés et mollusques (gastéropodes et bivalves).
  • MATURITÉ SEXUELLE : (longueur dorsale du manteau) Atlantique Nord-Est : 20 cm/1 860 g (femelle). Atlantique Centre-Est : 11-16,5 cm (femelle). Méditerranée : 12 cm/520 g (femelle), 8 cm (mâle).
  • PÉRIODE DE FRAI : Tout au long de l’année avec un pic au printemps et un en automne.
  • LONGÉVITÉ : 1-2 ans pour les femelles, un peu plus longtemps pour les mâles. Après la reproduction, le poulpe femelle meurt.

 

Autres espèces de poulpe commercialisées sur nos marchés :

 

➜ Octopus cyanea

➜ Octopus maya

➜ Octopus variabilis

➜ Eledone cirrhosa

➜ Eledone moschata

➜ Amphioctopus aegina

➜ Amphioctopus membranaceus

➜ Callistoctopus macropus

➜ Enteroctopus megalocyathus

➜ Macroctopus maorum

 

Les plus fréquentes sont :

  • POULPE MEXICAIN (Octopus maya)
    • Vit dans l’Atlantique Centre-Ouest.
    • Maturité sexuelle : 12-13 cm (930-1240 g).
    • Producteur : Mexique.
  • POULPE CORNU (Eledone cirrhosa)
    • Vit dans l’Atlantique Nord-Est et en Méditerranée.
    • Maturité sexuelle : 11 cm.
    • Producteurs : Italie, Espagne, Portugal.
  • POULPE MUSQUÉ (Eledone moschata)
    • Vit principalement en Méditerranée.
    • Maturité sexuelle : 10 cm.
    • Producteurs : Italie.

 

Le poulpe est une espèce qui se caractérise par un cycle biologique court, ce qui le rend très sensible aux variations du milieu.

Le taux de fécondation du poulpe est faible ; cela semblerait être compensé, du moins en partie, par une survie élevée des œufs jusqu’au moment de l’éclosion grâce au grand soin que les femelles prennent de leurs œufs.

À 15 mois, les femelles pèsent environ 2 kg, tandis que les mâles arriveraient à 2,5 kg (ou plus) au même âge.

 

Octopus ou Eledone ?

Les poulpes du genre Eledone, aussi appelés poulpes blancs, ont une seule rangée de ventouses par tentacule, alors que les poulpes du genre Octopus en possèdent deux rangées par tentacule.

 

PÊCHE

Les différentes espèces de poulpe font l’objet d’une exploitation intensive à travers le monde. Les débarquements de poulpe (toutes espèces confondues) ont atteint 370 536 tonnes en 2018, issus principalement de l’océan Pacifique. Les principaux pays pêcheurs de poulpe sont la Chine, le Mexique et le Maroc.

La flotte européenne représente 6 % des débarquements mondiaux. L'Espagne est le premier pays producteur européen (6 537 tonnes en 2018), suivi par le Portugal et l’Italie.

L’Atlantique Centre-Est est la première source d’approvisionnement du marché européen en poulpe et représente 40 % du total des captures démersales de cette zone. Les poulpes sont particulièrement présents au large des côtes africaines, du Maroc au Sénégal. La pêche au poulpe est pratiquée par des chalutiers ou des navires côtiers pêchant à la turlutte ou au casier à poulpe.

La pêche industrielle au chalut, au large des côtes africaines, a été initiée au début des années 70 par l’Espagne et le Japon, puis par des navires coréens et chinois. L’extension de la juridiction des États riverains dans les années 80 a permis aux États côtiers africains de s’approprier leurs ressources marines. Aujourd’hui, les armements industriels de la Mauritanie et du Maroc sont des acteurs majeurs de l’exploitation du poulpe de l’Atlantique Centre-Est et les États riverains négocient des accords de pêche avec les pays étrangers pour leur autoriser l’accès et la pêche dans leurs eaux. Des activités de pêche illégale perdurent sur le banc saharien.

La France pêche le poulpe principalement en Méditerranée (1 904 tonnes en 2018). La Belgique a débarqué 114 tonnes de poulpe en 2018.

 

 

 

ÉTAT DES STOCKS

 

 

Poulpe commun (Octopus vulgaris)

 

Stock en bon état (non dégradé et non surpêché) :

  • Sénégal-Gambie (division 34.3.12)
    • Biomasse actuelle légèrement supérieure à la limite de durabilité.
    • Taux d’exploitation faible.
    • Les scientifiques recommandent de maintenir le même niveau de captures que celui de 2018.

 

Stock reconstituable (ou en reconstitution)* :

  • Maroc (stock de Dakhla) (divisions 34.1.31 et 34.1.32)
    • Pêche très intense sur tout le littoral marocain. Biomasse actuelle non durable (estimée à 72 % du niveau durable).
    • Taux d’exploitation inférieur au niveau du RMD (2).
    • Les scientifiques recommandent de maintenir le même niveau de captures que celui de 2018.

 

Stock dégradé et surpêché :

  • Mauritanie (stock du Cap Blanc) (divisions 34.1.32 et 34.3.11)
    • Biomasse actuelle légèrement inférieure à la limite de durabilité.
    • Taux d’exploitation supérieur au niveau du RMD.
    • Les scientifiques recommandent de réduire les captures, au moins de 10 %, par rapport à celles de 2018.

 

Stock non classifié :

  • Guinée-Bissau (division 34.3.13)
    • Les scientifiques recommandent de maintenir les captures au même niveau que celles de 2012-2016 (valeur moyenne).

 

Stock non évalué :

  • Atlantique Nord-Est, Mer Méditerranée
    • État des stocks inconnu. Les stocks de la Méditerranée sont exploités par la France, la Tunisie, l’Italie et la Grèce.
    • Le poulpe de Méditerranée fait l’objet d’un fort taux de rejet par les chaluts de fond (> 40 % des captures totales) car il est non ciblé par les chalutiers et rejeté à la mer.
    • Dans le golfe du Lion, les indices de biomasse et d’abondance sont très fluctuants.

 

L’état des stocks des autres espèces de poulpe importées est inconnu.

 

GESTION DES STOCKS

La commercialisation du poulpe commun (Octopus vulgaris) est assujettie à un poids minimum de 750 g (entier) dans les eaux européennes et à 450 g (éviscéré) pour ceux importés en Europe en provenance des eaux de l'Atlantique Est.

Des plans de gestion existent pour les stocks suivants de l'Atlantique Centre-Est :

  • Sénégal-Gambie : plan mis en place en 2016 pour gérer la pêcherie de poulpe dans les eaux du Sénégal. Il inclut un repos biologique annuel (pendant la période de reproduction), un poids minimal de commercialisation, un maillage minimal de 70 mm pour les chalutiers céphalopodiers ainsi qu’un TAC (1) pour la ZEE sénégalaise.
  • Maroc : plan mis en place en 2001 (révisé en 2004 et 2011). Il inclut deux repos biologiques annuels (en vigueur depuis 1989), la limitation des licences de pêche, un poids minimal de commercialisation ainsi qu’une limitation des captures. Malheureusement, le braconnage reste important pendant les périodes de repos biologiques.
  • Mauritanie : le poulpe est inclus dans le plan d’aménagement des ressources halieutiques adopté en 2015. Les mesures de gestion incluent deux repos biologiques annuels, un maillage minimal de 70 mm pour les chaluts industriels, un poids minimal de commercialisation, une limitation du nombre de licences ainsi qu’une limitation des captures. Les navires étrangers sont interdits de pêche en raison du mauvais état du stock.
  • Guinée-Bissau : un plan stratégique de développement de la pêche a été adopté pour la période 2015-2020. Les mesures techniques existantes incluent un maillage minimal de 70 mm pour les chalutiers céphalopodiers, l’interdiction de la pêche dans certaines zones, la déclaration des captures ainsi que la définition d’un TAC pour l’ensemble des céphalopodes.

 

 

CONSOMMATION

Le poulpe est commercialisé sous forme d’animal entier frais, congelé ou décongelé. Ce céphalopode est aujourd’hui de plus en plus vendu en morceaux cuits, assemblés dans des salades, avec ou sans autres ingrédients, ou marinés. Au sein de l'UE, c’est en Italie que la consommation de poulpe est la plus élevée. Le principal fournisseur du marché italien est l'Espagne, suivie par la France. La France importe du poulpe commun, principalement congelé, en provenance de Madagascar et la Belgique de l’Espagne, de Tanzanie et du Maroc. Le poulpe n'est pas très populaire en Belgique.

 

• MSC • Pêcheries certifiées :

  • Une pêcherie espagnole de poulpe commun (Octopus vulgaris) opérant dans la mer Cantabrique.
  • Une pêcherie australienne (Octopus spp.) opérant dans l’océan Indien-Est.

 

 


 

* Stock pour lequel le niveau d’exploitation (inférieur à celui permettant le RMD) devrait permettre sa reconstitution si d’autres impacts que la pêche (pollutions environnementales, changement climatique…) ne compromettent pas sa reconstitution

 

(1) Total admissible de captures

(2) Rendement Maximum Durable

À RETENIR

  • Le seul stock de poulpe commun (Octopus vulgaris) en bon état est celui du Sénégal-Gambie ; le stock du Maroc est classifié « reconstituable , celui de la Mauritanie est dégradé et surpêché et celui de Guinée-Bissau n’est pas classifié (manque de données).
  • L’état des stocks du poulpe commun dans les autres parties du monde (incluant la Méditerranée et l’Atlantique Nord-Est) est inconnu.
  • L’état des stocks des autres espèces de poulpe présentes sur nos marchés n’est pas connu.

 

RECOMMANDATIONS D'ACHATS

POULPE COMMUN (Octopus vulgaris)

  • À privilégier :
    • Atlantique Centre-Est : stock Sénégal-Gambie. 
  • À consommer avec modération :
    • Atlantique Centre-Est : stock Guinée-Bissau.
    • Autres provenances : Méditerranée, Atlantique Nord-Est, océan Indien, océan Pacifique.
  • À éviter :
    • Atlantique Nord-Est : stock du Maroc, stock de la Mauritanie.

 

AUTRES ESPÈCES DE POULPE

  • À consommer avec modération : tous stocks.
  • Privilégiez les individus pêchés au pot ou au casier